Étude biblique NAAMAN Gundershoffen le 15 juin 2010

 

ÉTUDE BIBLIQUE NAAMAN (2 ROIS 5)

GUNDERSHOFFEN – 15 JUIN 2010

Naaman était un grand guerrier, un soldat courageux, un héros !

MAIS ! Mais il est malade. Malgré tout son pouvoir, ses richesses, son statut, il est impuissant face à la maladie. Les grands ne sont pas à l’abri des épreuves. Le fils de Dieu lui-même ne l’a pas été.

La petite fille est un dommage collatéral de la guerre, un otage, une esclave. Mais elle n’en veut pas à son maître, elle ne lui souhaite pas de mal. Cette petite fille a dans son cœur un trésor plus grand que toutes les richesses et le pouvoir de Naaman : l’amour pour Dieu et l’amour pour son prochain.

Cette petite fille est témoin de Dieu, missionnaire en terre inconnue, témoin de ce Dieu qui bénit, qui veut du bien ! Cette petite fille est à l’image de Dieu. Quel message merveilleux pour tous les hommes ! Etre missionnaire, être témoin, ce n’est pas réservé à ceux qui ont l’étiquette – missionnaire, pasteur, envoyé, ou quoi que ce soit d’autre. Nous sommes tous et toutes appelés à être missionnaires, témoins de l’amour de Dieu. Notre terre de mission n’est rien d’autre que le terreau de notre famille, de nos amis, de notre ville ou village.

Nous sommes tous appelés ! Tous envoyés ! Tous capables d’être comme cette petite fille et de dire à ceux qui nous entourent « si seulement tu pouvais trouver le chemin vers Dieu ! Lui pourrait te guérir, te sauver, de donner tout ce que ton cœur désire… »

Mais l’attitude de cette petite fille révèle quelque chose d’important : la mission commence dans la bénédiction, parce que pour être témoin, je dois aimer l’autre et lui vouloir du bien, pas vouloir lui prouver que je sais tout mieux que lui !

 

 Naaman voudrait mériter sa guérison, il voudrait acheter ou gagner son salut. Mais pour être guéri, il doit s’abaisser. Et ça, Elisée l’a bien compris : sa lèpre, c’est avant tout son orgueil. Quand il accepte de s’éloigner de ses chevaux et de ses chars, quand il accepte de laisser de côté son or et son argent, quand il accepte d’enlever ses vêtements (à moins que vous ne preniez un bain tout habillés vous !), quand il accepte d’être à nu devant Dieu, il est guéri ! Dieu se manifeste quand on se dépouille de toutes nos excuses, nos recommandations, nos orgueils, Dieu se manifeste quand on se fait petit !

Ce que nous dit ce texte, c’est qu’en fin de compte, pour être témoin de Dieu, pas besoin d’être grand, intelligent, puissant, d’avoir un rang ou un statut. La seule chose nécessaire, c’est d’avoir un cœur ouvert et aimant comme cette petite fille… Alors, on commence quand ?

 

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau