Le monde change...

 

Éditorial

Le monde change

                       … suivons-le !

 

    Jacques Attali estime dans ses livres que les citoyens des sociétés développées vont être de plus en plus individualistes. Soit. Pourtant d’autres signes laissent à penser que ce ne sera pas le seul mouvement qui traversera nos sociétés. C’est ainsi que dans le domaine des solidarités les français organisent depuis des années nombre de collectes financières. Dans le domaine des fêtes et là c’est plus récent, la fête des voisins ou la fête de quartier, s’installent peu à peu. Et pour nos Eglises, nos paroisses, qu’en sera-t-il de l’individualisme et des solidarités ?

    Là encore le monde change et l’Eglise, si elle incarne un certain conservatisme, elle incarne aussi une chance de plus en plus précieuse dans le domaine du « vivre ensemble ».

    Nos paroisses peuvent être de ces lieux, rares, qui permettent à des milieux différents, de professions différentes, d’âges différents, de sensibilités politiques différentes, d’échanger, de se rencontrer, de travailler ensemble. Notre idéal d’Eglise n’est pas qu’une personne ait raison contre les autres, mais que toute personne parvienne à dire un « nous » exprimant bien que nous sommes ensemble une même humanité ! C’est un contrepoids vital ! Mettre l’individu au centre des préoccupations est un formidable progrès dans l’histoire du monde, mais l’individualisme est parfois réduit au simple égoïsme, il génère aussi des solitudes de plus en plus grandes.

     L’Eglise ne revendique aucun pouvoir, elle veut être une chance dans nos vies. Une chance à saisir, justement, ensemble !

Bruno Holcroft

 

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau